• Accueil

    Accueil

  • bonjour petit être venu de loin.

    oh, tu t'es perdu? allons, ce n'est rien! tu retrouveras très vite ton chemin.

    Mais avant...reste passer un peu de bon temps en ma compagnie, veux-tu?

    je me présente, Aya. Ce que je suis? Tout simplement une jeune fille égarée dans l'espace-temps, dans ce monde sombre  mais à la fois magnifique, qui ne recherche qu'un peu de compagnie....je me suis perdue, tout comme toi, et j'ai décidé de guider les autres personnes à la recherche précieuse du temps qui s'écoule bien trop vite, et de leur montrer la voie à suivre pour le reprendre.

    Alors entre dans ce tout nouveau monde, et je suis sure que tu arriveras à rentrer de là où tu viens.

    Car tu sais....le temps n'est qu'illusion.

    ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

     

    bonjour à tous! donc voilà mon nouveau thème de blog, j'espère que l'idée vous plaît ! ^^

    le thème a donc été crée par Kozakura, que je remercie infiniment pour son dur labeur qui a très bien porté ses fruits! ^^ le blog aura certes peut-être encore quelques petites modifications, mais l'ensemble restera le même.

    Je vais donc vous raconter le récit d'une jeune héroïne projetée dans un monde médiéval, remplies de mystère encore inexploitées et de choses bien sombres, qui va alors partir à la recherche des âmes perdues ...

    j'espère en tout cas que l'idée vous plaît, et je m'excuse d'avance pour le temps que l'histoire va mettre à s'écrire ou à se publier, car j'avoue être parfois assez paresseuse ou bien occupée ( non non, ce ne sont pas des excuses, j'vous jure! xD )

    bref! en tout cas je vous souhaite une excellente balade sur mon blog, et à très bientôt je l'espère ! ~

    ♫ A.Y.A ♫

     


    45 commentaires
  • Chapitre I

     ( thème musical : Eyes Of the Forest -> en haut à gauche ou bien dans : La Forêt Enivrante Du Son... )

    j'ouvrais mes yeux en douceur.

    La lueur claire du jour entre les branches m'aveugla, et je dû alors me relever pour me frotter les yeux. Je regardais tout autour de moi. Rien. Juste la nature m'entourant. Je levais les yeux au ciel en mettant ma main sur mon front pour ne pas me reprendre un éclat de soleil. Je n'apercevais que des bouts de ciel, car les branches des arbres étaient bien trop haute et se perdaient à l'horizon.

    Je ne sais absolument pas où je me trouve. En fait, je ne me souviens même plus qui je suis, et qu'est-ce que je fais là. Tout ce dont j'arrive à me souvenir, c'est mon nom ; Mei. Et encore, c'est à peine si j'arrive à le prononcer correctement.

    Je réfléchis quelques minutes, en regardant tout autour de moi. Je suis seule, perdue dans une forêt inconnue, à environ, selon la position du soleil, 3 heures de l'après midi. Je me décidais finalement à bouger de l'endroit où j'étais, car de toute façon cela ne me servirait à rien de rester là à tergiverser.

    Le problème, c'est que je n'avais aucune idée de où aller. J'optais donc de me diriger vers l'endroit projetant le plus de lumière, car il y avait donc une possibilité que la sortie se trouve là-bas.

    j'avançais alors prudemment, mais pas pour autant à la lenteur d'un escargot. Tout ce que je souhaitais, c'était retrouver mes souvenirs perdus, et de savoir enfin comment j'en suis arrivée là.

    Peu à peu, la lumière devenait plus forte, éclairant les bois d'une façon presque aveuglante, et je dû fermer mes yeux avant de franchir le dernier arbre de cette forêt imposante. Je les rouvris, et pu découvrir que je surplombais un village médiéval, qui me paraissait très animé. Je me sentis frisonner à l'idée de devoir y aller, mais je n'avais d'autre choix que d'avancer.

    Je me décidais finalement à y descendre, de toute façon je n'avais rien à perdre.

     

    ( Info : thème musical allant avec la ville -> Black Wolf's Inn -> La Forêt Enivrante Du Son... )

     

    Une fois arrivée en bas, j'observe de plus près les alentours. Il y a un monde fou, se bousculant les uns pour les plus pressés, et marchant tranquillement en se baladant pour les autres.

    Face à tant d'animation, je me sentais totalement prise au dépourvue ; après tout, je revenais d'un endroit sombre et calme, et à présent je faisais face à une foule endiablée.

    Je remarquais alors que chaque personne, peu importe qui est-ce, porte des vêtements avec tunique, corset, ou bien encore des capes, tandis qu'en me regardant un peu mieux, je me trouvais seulement vêtue d'un chemisier blanc bien trop grand pour moi, à en juger par sa longueur. Je sentais mes joues légèrement rosirent devant ce peu de tissu couvrant à peine mes formes.

    Il me fallait trouver de quoi mieux me couvrir, et vite. D'autant plus que je devais ressembler à une paysanne, pour tous ces villageois qui avaient fini par me dévisager d'un air amusé à force de rester debout comme un piquet, à reluquer partout où mes yeux osaient se poser. Je ne me fis donc pas prier, et partis en recherche d'une boutique de vêtements.

    Une fois le commerce trouvé, j'y entrais d'un pas bien décidé à trouver de quoi me mettre plus de tissus sur mon corps que ma simple chemise.

    Je devais paraître bien maigre en économie - et c'est d'ailleurs le cas - comparée aux autres dames bien vêtues, car le vendeur s'est approché de moi et m'a demandé ce que je venais faire ici.

    - eh bien, petite, que me vaut l'honneur de ta présence au sein de ma boutique?

    - je suis à la recherche de vêtements, comme ce magasin l'indique monsieur...

    - oh, je vois, tu m'en diras tant. Mais as tu de l'argent, au moins ? Ou bien quelque chose de précieux à m'échanger ?

    - non monsieur, je n'ai rien de tel sur moi....

    - alors tu peux partir de ma boutique ! Si tu n'as rien, rentre chez toi, jeune fille, et ne reviens pas sans sous.

     

    Après ses dures mais juste paroles, je me fis jeter à l'entrée du magasin. Quel accueil chaleureux ! Mais sa réaction reste compréhensible, il m'a peut-être prise pour une voleuse.

    Donc si je comprends bien ma situation, je suis sans le sous, sans toit, sans rien - à part ma chemise - et je vais devoir trouver un travail me permettant de me restituer de quoi manger, un endroit pour dormir, et des vêtements. Alors ça, pour un commencement, c'en est un bon tiens ! Je vais devoir faire le tour de tout les petits commerces du coin pour savoir si ils n'ont pas besoin d'une employée en plus, qui, a priori, est une ignare en ce qui concerne le monde du travail.

    Je suis dans de beaux draps.

    Mais bon, cela ne sert à rien de rester là à s'apitoyer sur son sort, il vaut mieux agir avant la tombée de la nuit. Et aussitôt penser, aussitôt mis en action. Je me mis alors en quête d'un petit boulot, mais sans réel succès. En même temps, qui voudrait d'une novice débarquée de on ne sait où ? Cela était une évidence, personne.

    Je trainais des pieds, dans les ruelles devenus beaucoup moins remplies, car le soleil commençait déjà à se coucher. Je soupirais;  "je crois que je devrais faire une croix sur un bon dîner et un endroit douillet où dormir pour aujourd'hui" pensais-je, sans remarquer que j'étais en train de le dire à voix haute.

    C'est alors qu'une voix grave mais féminine m'interpella :

    - jeune fille ! Jeune fille à la chemise !

    - oui ?

    c'était une femme, qui, par ses mains rongées par les ampoules et la chair durcit, et ses rides distinctives sur son visage , montrait une certaine expérience et vieillesse par la même occasion.

    - tu viens bien de dire que tu n'avais pas d'endroit où passer la nuit ni de quoi te nourrir ?

    - ah ! oui, c'est bien moi... je m'excuse de vous avoir importunée, ce n'était pas mon intention !

    - viens chez moi, dans ce cas.

    - que...?

     

    Ma quête était loin d'être fini, et le voyage, lui, ne faisait que commencer.


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique